Digital Diplomacy

Digital Diplomacy
*2012 Création du Hub, from Paris, France. By Morgane BRAVO, President & Founder. *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique...* Passionnée du Web depuis 1998. *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

jeudi 26 décembre 2013

*Rencontre avec les nouveaux ambassadeurs près le Saint-Siège..*


Rencontre avec les nouveaux ambassadeurs près le Saint-Siège, rencontre entre le Secrétaire d'Etat et le corps diplomatique près le Saint-Siège et l'interview du pape François à La Stampa.

Joyeux Noël & une très bonne année 2014!
PAIX DANS LE MONDE...!
Best regards,
@MorganeBravo
http://unioneuropeenne.blogspot.fr/
http://mbravo.blogactiv.eu
https://twitter.com/#!/EcologieI

lundi 25 novembre 2013

*Mexique : Estructura General de la estrategia Digital Nacional...*




La Estrategia Digital Nacional es el plan de acción que el Gobierno de la República implementará durante los próximos cinco años para fomentar la adopción y el desarrollo de las Tecnologías de la Información y la Comunicación (TIC) en beneficio de la calidad de vida de todos los mexicanos.
La Coordinación de Estrategia Digital Nacional presenta el sitio de Internet www.mexicodigital.gob.mx  en el que podrás conocer los cinco objetivos fundamentales de la Estrategia, así como sus habilitadores.
Así también, conocerás la vinculación de la Estrategia Digital Nacional con el Plan Nacional de Desarrollo 2013 – 2018 y tendrás la posibilidad de descargar el documento completo de dicha estrategia.


Coordinación de Estrategia Digital Nacional de la Presidencia de la República :
Presentación de la Estrategia Digital Nacional, con la presencia del Presidente de la República, Enrique Peña Nieto.

La Estrategia Digital Nacional es el plan de acción que el Gobierno de la República implementará durante los próximos cinco años para fomentar la adopción y el desarrollo de las Tecnologías de la Información y la Comunicación (TIC).
El propósito fundamental de la Estrategia es lograr un México Digital en el que la adopción y uso de las tecnologías maximicen su impacto económico y social en beneficio de la calidad de vida de todos los mexicanos.
La Estrategia consta de cinco objetivos:
1. Transformación Gubernamental
Es la construcción de una nueva relación entre la sociedad y el gobierno, basada en la experiencia de los ciudadanos como usuarios de los servicios públicos. Esta relación se construirá a partir del uso y adopción de las TIC en el Gobierno de la República.
2. Economía digital
Es aquella en la que la asimilación de tecnologías digitales en los procesos económicos estimula el aumento de la productividad y el desarrollo de nuevas empresas, productos y servicios digitales.
3. Educación de calidad
Este objetivo busca integrar y aprovechar a las TIC en el proceso educativo para insertar al país en la Sociedad de la Información y el Conocimiento.
4. Salud universal y efectiva
Una política digital integral de salud implica aprovechar las oportunidades que brindan las TIC con dos prioridades: por una parte, aumentar la cobertura, el acceso efectivo y la calidad de los servicios de salud, y, por otra, usar más eficientemente la infraestructura instalada y recursos destinados a la salud en el país.
5. Seguridad ciudadana
Este objetivo se refiere a la utilización de las TIC para promover la seguridad y para prevenir y mitigar los daños causados por los desastres naturales.
La Estrategia Digital Nacional incorpora las tecnologías de la información y comunicación en el desarrollo del país, lo que contribuye a alcanzar las metas establecidas en el Plan Nacional de Desarrollo 2013-2018.



Infografía: Estructura General de la estrategia digital Nacional 
#MéxicoDigital


A SUIVRE...!
Best regards,
@MorganeBravo
http://diplomacydigital.blogspot.fr
http://unioneuropeenne.blogspot.fr/
http://mbravo.blogactiv.eu
https://twitter.com/#!/EcologieI


dimanche 24 novembre 2013

*Accord de libre-échange Canada-Union européenne : des gains significatifs pour le Québec*



Accord de libre-échange Canada-Union européenne : 
des gains significatifs pour le Québec

Le 18 octobre 2013, Bruxelles et Ottawa ont annoncé être parvenus à un accord de principe sur l’accord économique et commercial global (AECG) en négociation entre l’Union Européenne (UE) et le Canadadepuis 2009. Il s’agit du premier accord de libre-échange entre l’UE et un pays du G8. Avec la mise en œuvre de cet accord, le gouvernement du Québec entrevoie des gains significatifs pour l’économie québécoise. 

L’AECG ne se contente pas d’agir sur les tarifs douaniers mais il vise aussi à réviser les réglementations commerciales comme la mobilité des travailleurs, les marchés publics, la sécurité des investissements de manière à favoriser les échanges commerciaux entre le Canada et l’Union européenne.

Retombées de l’Accord de libre-échanges entre le Canada et l’Union européenne pour le Québec 

Selon le ministre des Finances et de l’Économie du Québec, Nicolas Marceau, l’AECG entraînera une hausse des exportations québécoises vers les 28 pays de l’Union européenne de l’ordre de 2,3 milliards de dollars par année, en plus de créer 16 000 emplois permanents au Québec. En éliminant de nombreux tarifs douaniers , l’AECG ouvre les portes d’un marché européen sans tarif aux entreprises québécoises ; marché qui reste fermé à leurs concurrents américains, japonais et chinois.

Avec l’AECG, l’Union européenne accordera aux entreprises canadiennes un accès privilégié à des secteurs tels que l’énergie, les technologies de l’information, du génie, de l’architecture et de l’environnement. L’AECG profitera également aux entreprises québécoises des secteurs de l’aluminium, des bois sciés, des équipements lourds et de la transformation alimentaire. En contrepartie, le Canada s’est engagé pour la première fois àouvrir de manière bilatérale ses marchés publics et à créer un site web unique pour la passation électronique de marchés.

Le gouvernement du Québec s’est par ailleurs assuré de protéger ses secteurs de l’éducation, de la santé et des services sociaux de même que le achats de biens et services stratégiques d’Hydro- Québec en les excluant de l’entente.

Éléments essentiels de l’accord

Douanes et échanges
  • Dès l’entrée en vigueur de l’accord, élimination des droits de douanes sur 98% des lignes tarifaires (totale pour les produits industriels, avec des modalités transitoires sur certains produits agricoles) ;
  • Facilitation de l’accès des entreprises de services à à certains secteurs telsles services financiers, la télécommunication, le transport maritime, etc.

Personnes
  • Facilitation du déplacement temporaire de personnels ;
  • Reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles.

Investissements
  • Suppression ou atténuation des obstacles à l’investissement tout en améliorant la sécurité juridique et la prévisibilité pour les entreprises ;
  • Application des dispositions correspondant aux bonnes pratiques adoptées par les états membres de l’UE dans le cadres de leurs traités bilatéraux d’investissement (garanties de l’absence de discrimination, d’un traitement juste et équitable et d’une indemnisation appropriée en cas d’expropriation).

Marchés publics
  • Les marchés publics canadiens , québécois et des provinces et des municipalités canadiennes seront ouverts aux entreprises européennes et réciproquement.
  • Propriété intellectuelle
  • Reconnaissance d’indications géographiques protégées européennes

Entrée en vigueur Après avoir été révisées par des équipes de juristes et de traducteurs européens et canadiens, les quelques 300 pages de l’AECG devront être approuvées par les gouvernements canadien et européen, puis par les 10 provinces canadiennes et par les 28 pays de l’UE. Certaines dispositions de l’entente pourraient toutefois être appliquées avant l’entérinement complet.


*2010 : BREF APERCU : Conférence à Paris de M. Pierre Marc Johnson, ancien Premier Ministre du Québec : 

Link : http://unioneuropeenne.blogspot.fr/2010/10/conference-paris-m-pierre-marc-johnson.html


Bien à vous,